mercredi 18 janvier 2017

Communiqué de Presse de Jean-François Caracci :

" Je ne ferai pas de procès aux Hohenzollern pour être rétabli dans mes droits. J'ai toutes les preuves et les témoignages me permettant de redevenir officiellement un Hohenzollern. Je pourrais les contraindre. J'ai écrit au Roi de Roumanie afin de lui dire que quelque part un fils a ses traits et aurait aimé porter son nom. J'aime trop les Hohenzollern pour leur en vouloir de quoique ce soit. Mon père, le Roi de Roumanie, prendra la décision qu'il voudra. Je la respecterai et je n'en voudrai à personne. Il est des naissances si difficile à justifier.


J'ai réussi a me retrouver dans les brumes du Destin. Je suis heureux de cela. Pour avoir retrouvé les miens, je suis en paix, soulagé, fier. Mes livres prennent ainsi toute leur importance. Ce que je dis et ce que j'écris fonctionne réellement. Dans le labyrinthe de la vie, ma foi et ma raison m'ont guidé. Seuls les Hohenzollern décideront du nom qui sera inscrit sur ma tombe. La tombe d'un ancien orphelin redevenu fils de roi ..."
Jean-François Caracci, Maison royale de Roumanie.

lundi 16 janvier 2017

Communiqué de Presse de Jean-François Caracci :

"
Jean-François Caracci dit Jean le Retrouvé,

Vous méritez grandement de trouver le bonheur ainsi que la reconnaissance dont vous avez soif .
Voici en quelques mots comment je vous perçois : Vous êtes un homme droit qui a des valeurs et des fondamentaux, un passionné, un réactif contrôlé, un persévérant ....


Vous êtes le "miroir à réfléchir " qui peut déranger ou rendre admiratif devant tant de volonté, pugnacité détachement et grandeur réunis ..... L'homme qui nous renvoie l'image du meilleur et du pire qui se cache dans tout un chacun.


Pour ma part , au ressenti , je vous classerais dans la catégorie :
Homme droit dans ses bottes, esthète, brave, fier, ayant une grande sensibilité, érudit, passionné. Un adversaire redoutable pour toute personne se prenant l'envie inconsidérée de vous nuire. Vous êtes le Fils d'un Roi cela se sent immédiatement quand on vous rencontre sans que vous ayez à dire un seul mot ...!


Je n'aimerais pas être votre ennemie! Vous aimez le sang, ça se ressent! Vous pourriez pendre vous-même un ennemi à un arbre ...!
Je me trompe peut -être .... Je vous souhaite une excellente nuit !
"
Dixit une amie Députée.

mercredi 11 janvier 2017

Communiqué de Presse de Jean-François Caracci :

"Le roi Michel 1er de Roumanie va recevoir en cadeau mon dernier livre L'Art royal par ma Maison d'édition Chiado Editeur. Ce livre le concerne.

Chiado Editeur est une Maison d'édition très importante au Portugal


C'est par ce sang royal qu'il m'a transmis que je peux aujourd'hui défendre sereinement et sincèrement mes positions sur L'Art royal."

lundi 2 janvier 2017

Communiqué de Presse de Jean le Retrouvé :

" François-Joseph Caracci m'a adopté il y a plus de 30 ans car il pensait que je ferai un bon Caracci. L'avocat roumain ayant réglé mon adoption avait informé mon père adoptif que l'enfant qu'il voulait était très bien né, qu'il appartenait à la Maison royale. François-Joseph Caracci voulut bien croire cette information improbable qui flattait son orgueil... Une information que les services secrets roumains de l'époque avaient notée en secret.



Cette information m'a été cachée durant 30 ans et j'ai grandi chez les Caracci avec l'image d'un obscur orphelin roumain qui devait éternellement remercier ses parents de l'avoir adopté. Ils ne cessèrent jamais, dans mon éducation, de me rappeler à quel point la Roumanie ne valait rien et que finalement cela serait un miracle que je vaille un jour quelque chose. Mais le sang des Hohenzollern qui était le mien s'agitait de plus en plus. Les Caracci n'aimaient pas cet enfant roumain. Il était étrange. Enfant puis homme, il n'aimait que l'Allemagne, ne voulait parler que l'allemand et s'intéressait étrangement à l'aristocratie allemande. Un étrange orphelin qui se rêvait une vie qui n'était pas la sienne.... j'étais à leurs yeux pathétique.


Puis je devins un jeune chef d'entreprise en m'affranchissant dans la douleur de la puissance des Caracci. Je fondais plusieurs sociétés efficaces, toutes avec le nom de Caracci, j'intégrais les conseils d'administration d'organisations patronales et d'organismes patronaux sans même en faire la demande, j'écrivis plusieurs livres et je fondais ma propre Obédience maçonnique. Je suis allé jusqu'à refonder l'Académie des Caracci afin de rendre hommage aux immenses peintres de la Renaissance: Agostino, Anibale et Ludvico Caracci. 


Et un jour, 30 ans après mon adoption "on" me plaça mon dossier roumain d'adoption entre les mains. Et j'appris, sans grande surprise, que j'étais un allemand de Roumanie et que j'appartenais à la Maison royale. Dès cet instant je n'étais plus un Caracci. Ce qui me convenait; je n'avais pas réussi a devenir ce qu'ils étaient. Mon sang ne le voulait pas, mon instinct et mon âme non plus. J'appartenais à une Famille aristocratique allemande, mon inconscient l'avait toujours su. Il me fallait désormais organiser mon conscient. Mais redevenir un Hohenzollern n'allait pas être si facile. Mon sang était bien le leur mais les conditions de ma naissance étaient une difficulté à ma Reconnaissance.

J'entrepris d'écrire à mon royal père en lui expliquant que je voulais ni fortune ni gloire, mais seulement être un enfant de l'aristocratie allemande dont le cœur n'avait jamais cessé d'être aristocrate et allemand. Les Hohenzollern, mon père en particulier, sont les seuls a décider de refaire de moi un Hohenzollern... en espérant qu'a leurs yeux je ne sois pas trop devenu un Caracci... Je ne cesserai jamais, par mon sang, d'être un Hohenzollern ..."

mardi 27 décembre 2016

Communiqué de Presse de Jean-François Caracci :

" Mon livre L'Art royal, édité chez Chiado Edition, est distribué en librairies dans quelques jours. L'Art royal parle de la Franc-Maçonnerie. De son fonctionnement, de ses origines, de ses objectifs. C'est au travers d'une vision aristocratique que la Franc-Maçonnerie est ici présentée.
La Franc-Maçonnerie étant considérée, à juste titre, par les Maçonnes et Maçons comme le plus royal des Arts car il est l'Art qui touche au Sublime, à la Construction de l'Ame. L'Art royal doit donc être placé entre des mains délicates et dédiées à Régner ..."
Jean-François Caracci, Auteur de l'Art Royal chez Chiado Editeur.

vendredi 23 décembre 2016

Interview de Jean-François Caracci pour Chiado Edition :

Jean-François Caracci qui êtes-vous ?



Je suis Marchand international d'Art franco-roumain. J'ai fondé le Guide des Caracci en 2015 après 10 années comme Marchand d'Art international, Collection Caracci, afin de guider les Investisseurs dans leurs choix d'investissements ainsi que l'Académie des Caracci afin de rendre hommage aux travaux des Caracci, les immenses peintres de la Renaissance.
Je suis né en Transylvanie en 1981. Je descends directement des Princes élus de Transylvanie. j'appartiens à la Maison royale de Roumanie. J'ai été adopté par la puissante Famille Caracci qui cherchait un Héritier à former aux plus hautes fonctions familiales. Le Choix de ma famille adoptive d'adopter un Descendant avéré des Princes de Transylvanie a défini mon Adoption. Mon dossier de naissance de la Securitate est la Clé de voûte de mon histoire personnelle.

Jean-François Caracci pourquoi cet amour de l’Art ?

L'Art est fondamental à mes yeux et à mon cœur ! A mes yeux car être dans l'Art permet de voir en permanence des créations magnifiques ! Et, à mon cœur, car l'Art révèle à l'Homme son pouvoir de Créer. Par la refondation de l'Académie des Caracci, je théorise cette idée nouvelle dans l'Histoire de l'Art que l'Art révèle la Marque du Créateur sur sa Créature ! Mes écrits m'ont poussé a fonder en 2010 la Grande Loge de l'Art faisant de moi le plus jeune Fondateur d'une Obédience de l'Histoire.


Jean-François Caracci qu'est-ce qui vous fait avancer ?

Deux choses essentielles ! Permettre à des artistes de se Réaliser et me permettre de me Réaliser moi même ! Toutes mes actions au quotidien tendent à aider mon prochain à Exister. Je suis soucieux du bien-être de l’Autre !
Personnellement, je suis né avec un Nom de Famille et un Titre et j'agis afin d'être rétabli légitimement dans mes droits de Naissance ! Ma royale naissance explique cette sensibilité que j'ai à l'Art royal. Je suis un Hohenzollern.


lundi 19 décembre 2016

Communiqué de Presse de Jean-François Caracci :

" L'Art royal va vous présenter à sa façon la Franc-Maçonnerie d'une manière totalement subjective. L'Art royal est destiné a présenter une certaine manière d'être Maçon. Et selon Jean-François Caracci dit Jean le Retrouvé de la Maison royale de Roumanie, L'Art royal ne doit être qu'une Ecole de Mystères dédiée à la Haute aristocratie.


Un Rite spécifique aux Rois, aux reines, aux Princes ... doit être établi afin que seuls ceux qui sont destinés a régner puissent Connaître, Comprendre et Corriger la Création que le Créateur a volontairement laissé imparfaite... Une Connaissance que seuls les Rois ont besoin de connaître car ils sont les seuls a agir sur ce Monde ..."
Extrait de L'Art royal de Jean-François Caracci.